L’OIF et le Bureau des Nations unies pour la coopération Sud-Sud renforcent leur partenariat au bénéfice de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable

Afficher toutes

En marge du Débat général de la 73ème session de l’Assemblée générale des Nations unies, S.E. Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie et S.E. Jorge Chediek, Envoyé du Secrétaire général de l’ONU et Directeur du Bureau des Nations unies pour la coopération Sud-Sud (BNUCSS), ont engagé un nouveau chapitre au bénéfice de la coopération Sud-Sud et triangulaire.

Le mémorandum d’entente entre les deux Organisations, signé le 25 septembre 2018 à New York, souligne l’importance du renforcement des capacités de coopération Sud-Sud aussi bien que d’un meilleur partage des solutions de développement générées par le Sud.

Cette coopération a pour objectifs, en s’inscrivant dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, de soutenir le renforcement de la coopération Sud-Sud et de promouvoir les pratiques innovantes émanant de l’espace francophone, cela au bénéfice de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable.

Pour la Secrétaire générale de la Francophonie, par ces temps de fragmentation et de polarisation, l’OIF fait résolument primer la coopération et la solidarité, et redit l’urgence d’un multilatéralisme rénové, doté de mécanismes amenant l’ONU et les Organisations internationales et régionales à agir de manière plus concertée et coordonnée pour davantage d’impact et d’efficacité. « Le partenariat bâti avec le Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud est l’expression de cette volonté de tous les instants ».

Jorge Chediek s’est quant à lui réjoui de l’établissement de ce partenariat avec l’OIF, « force importante pour la promotion de la paix et du développement dans le monde ». Il a également félicité la Secrétaire générale de la Francophonie pour l’ensemble des efforts déployés par l’OIF afin de soutenir la coopération Sud-Sud et triangulaire entre ses Etats membres. Dans le contexte de la préparation de la prochaine Conférence de haut niveau des Nations Unies sur la Coopération Sud-Sud, programmée à Buenos Aires (Argentine) du 20 au 22 mars 2019, il a exprimé l’entière disponibilité du Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud à approfondir le partenariat avec l’OIF.

Outre les plaidoyers concertés des deux Organisations, le Memorandum d’entente encourage l’élaboration de projets conjoints, à l’instar de la réalisation de publications, en français, dans le cadre de la série du BNUCSS intitulée « South-South in Action » afin de documenter la contribution de l’espace francophone à la coopération Sud-Sud. Il s’agira également pour les deux Organisations de collaborer au développement de l’entreprenariat des jeunes et des femmes, notamment en termes d’accès au financement, de formation et d’échange d’expériences. Enfin, le Memorendum d’entente invite l’OIF et le BNUCSS à unir leurs efforts au profit de l’éducation aux changements climatiques en s’appuyant, notamment, sur le guide du négociateur de la Francophonie pour les négociations sur les changements climatiques.

L’OIF compte 58 Etats et gouvernements membres, et 26 pays observateurs. Pour plus de renseignements sur la Francophonie : www.francophonie.org