L’intérêt porté à la coopération Sud-Sud continue d’augmenter, entraîné par la croissance rapide des pays du Sud. « Toutefois, les taux de croissance économique ont ralenti, les progrès sont inégalement répartis et l’écart entre le nord et sud concernant le revenu moyen par habitant demeure à des niveaux inacceptables », déclare le Secrétaire général Ban Ki-moon dans son rapport de 2014 sur l’état de la coopération Sud-Sud.

« La garantie d’une prospérité partagée pour tous au-delà de 2015 requiert une intensification de la coopération et la concentration du soutien du système des Nations Unies sur les secteurs où la coopération Sud-Sud s’est montrée efficace, à savoir la coordination des politiques, l’intégration régionale, le renforcement des liens au niveau interrégional et le développement des capacités de production nationales par le biais d’échanges de savoirs et d’innovations technologiques », souligne-t-il.

« La nécessité de coordonner de manière cohérente et efficace ce soutien du système des Nations Unies à la coopération Sud-Sud est plus manifeste que jamais », ajoute le Secrétaire général ; qui considère qu’il faudrait « remédier d’urgence à ce problème par la création d’un mécanisme de coordination interorganisations et la pleine application des autres mesures proposées récemment […] afin de renforcer le Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud ».

Des progrès ont été faits concernant l’application de diverses recommandations formulées dans le rapport du Corps commun d’inspection et l’évaluation de 2012 de l’appui du PNUD à la coopération Sud-Sud.

En raison de l’intensification des relations Sud-Sud, de nombreuses organisations et institutions du système des Nations Unies donnent suite aux décisions du Comité de haut niveau pour la coopération Sud-Sud, aux résolutions de l’Assemblée générale et aux recommandations du Corps commun d’inspection concernant la coopération Sud-Sud. Elles ont intégré cette modalité dans leurs plans stratégiques, leurs programmes de recherche, leurs outils de programmation, leurs budgets, leurs indicateurs de résultats et leurs opérations de suivi et d’évaluation. Ces efforts « devraient se poursuivre avec encore plus de vigueur », indique le Secrétaire général.

La coopération Sud-Sud joue un rôle de plus en plus important dans le développement des capacités de production des pays en développement et leur trajectoire de croissance de manière durable. « Cela exige de renforcer les partenariats avec les gouvernements, la société civile, les milieux universitaires, les institutions financières internationales, les fondations et le secteur privé », précise-t-il.

 

Comité de haut niveau pour la coopération Sud-Sud de l’Assemblée générale des Nations Unies, 18ème session

Date : 19-22 mai 2014
Lieu : Nations Unies, Salle de conférence 3 (CB), New York, NY

 

DOCUMENTATION PRÉPARATOIRE À LA SESSION
  • Ordre du jour provisoire annoté de la réunion d’organisation du 1er mai 2016 à New York (SSC/18/L.1)
  • Ordre du jour provisoire annoté et liste des documents relatifs à la dix-huitième session (SSC/18/L.2)
  • Note de l’Administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement sur l’organisation des travaux (SSC/18/L.3)

 

DOCUMENTS DE SESSION
  • Examen des progrès accomplis dans l’application du Plan d’action de Buenos Aires, de la stratégie relative à la nouvelle orientation de la coopération Sud-Sud et des recommandations contenues dans le document final de Nairobi issu de la Conférence de haut niveau sur la coopération Sud-Sud (SSC/18/1)
  • Note du Secrétaire général sur le Plan-cadre contenant des directives opérationnelles sur l’appui des Nations Unies à la coopération Sud-Sud et à la coopération triangulaire (SSC/17/3)
  • Rapport sur la réunion intersessions du Comité de haut niveau pour la coopération Sud-Sud tenue le 4 juin 2013 (SSC/17/IM/L.2)
  • Note du Secrétaire général sur le Plan-cadre contenant des directives opérationnelles sur l’appui des Nations Unies à la coopération Sud-Sud et à la coopération triangulaire (SSC/18/2)
  • Rapport du Secrétaire général sur les mesures tendant au renforcement du Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud (SSC/18/3)

 

DOCUMENTATION DE RÉFÉRENCE SUR LA COOPÉRATION SUD-SUD